CPME13 : Législatives 2017 : le candidat se jette à l’eau

www.cpme-13.fr

Législatives 2017 : le candidat se jette à l’eau

Dans le cadre des rencontres « Entrepreneur d’un Jour » lancées par la CPME13, Gérard Oreggia candidat du Parti Socialiste dans la 1ère circonscription, a passé avant-hier une matinée aux thermes à l’invitation de Fernand Pietri, directeur d’ETS Thermal Camoins.

 

Au programme : visite des locaux, présentation des membres de l’équipe et bien sûr un échange dense sur le rôle du chef d’entreprise et des difficultés auxquelles il est confronté, comme la mobilité, le recrutement ou encore la fiscalité.

« La revitalisation du centre-ville est importante bien sûr, mais n’oublions pas les noyaux villageois, très nombreux à Marseille, qui sont le tissu social des quartiers de la ville », précise Fernand Pietri.

Une parole entendue par Gérard Oreggia qui a signé à la fin de cet échange la charte « PME Compatible » de la CPME13 destinée à ancrer les candidats au cœur des problématiques des TPE-PME. Celle-ci est axée sur les mesures phares proposées par la CPME à l’approche des présidentielles :

 

1) Mieux prendre en compte la réalité des TPE/PME pour élaborer des lois comprenant des mesures spécifiques aux TPE-PME en mettant en avant des pseudo-règles d’égalité qui ne jouent qu’à sens unique.

 

2) Réadapter le Code du travail à l’emploi dans les TPE/PME :

Créer un « contrat de croissance », CDI basé sur des objectifs collectifs liés à des indicateurs économiques prédéterminés et constituant, en cas de non atteinte pendant une période elle aussi prédéterminée, une cause réelle et sérieuse de licenciement.

Exonérer totalement l

a création du premier emploi salarié de charges patronales.

 

3) Faciliter un aménagement commercial attractif et homogène sur tout le territoire :

Mettre en place des « zones franches urbaines » en centre-ville, ce qui permettrait à des entreprises de bénéficier de nombreux dispositifs d’exonération.

Exclure l’utilisation du droit de préemption lorsque l’acquéreur poursuit l’activité du cédant.

 

4) Favoriser les reprises et les transmissions d’entreprises : Si la création d’entreprise est fortement encouragée en France, la transmission est le parent pauvre des mesures en faveur de l’entreprenariat. Les enjeux sont pourtant colossaux, en termes d’emplois notamment. Ce n’est pas un hasard si la plupart de nos voisins européens ont adopté un régime fiscal encourageant la transmission.

 

 

Il s’agit pour le candidat en cas d’élection de s’engager à déployer ses meilleurs efforts pour qu’aboutissent enfin ces mesures. Pour Gérard Oreggia, la signature n’a posé aucune réticence : « Le rôle d’un député s’apparente pour beaucoup à celui d’un chef d’entreprise ; l’homme politique étant l’entrepreneur de sa circonscription ». Le parallèle fait mouche pour la CPME13, convaincue de l’importance de cette vision sur le travail législatif.

 

18/05/2017

Législatives 2017 : le candidat se jette à l’eau Législatives 2017 : le candidat se jette à l’eau Législatives 2017 : le candidat se jette à l’eau Législatives 2017 : le candidat se jette à l’eau
Retour Nous contacter