CPME13 : La santé comme source de performance au travail

www.cpme-13.fr

La santé comme source de performance au travail

Le sujet est encore nouveau, mais annonce une véritable révolution dans les pratiques managériales.

Le débat organisé le 22 novembre conjointement par l’APICIL et la CGPME 13 au Technosport de Luminy, lieu unique d’innovation sportive, a permis de mesurer l’importance du bien-être en entreprise et de découvrir les pratiques déjà utilisées par de nombreuses structures.

 

Lorsqu’on demande aux salariés français de noter la qualité de vie au travail, ils la jugent plutôt moyenne en lui attribuant une note de 4,8/10.  Cette perception est essentiellement due aux modes de management et aux relations de travail.

 

« L’absentéisme pour maladie ou accident du travail coûte aux entreprises 2 900€ par an et par salarié. Ces mêmes études montrent que le sport améliore nettement le bien-être, la motivation et la productivité dans le cadre professionnel. Pratiquer du sport, c’est retrouver un équilibre physique et émotionnel, c’est véhiculer des valeurs fortes comme le dépassement de soi et la cohésionLes salariés comme les employés ont tout à y gagner. », introduit Alain Gargani, Président de la CGPME 13.

 

Les mentalités changent, mais « Il est important de produire des études montrant clairement l'effet du sport sur la performance au travail », interroge Sylvain Deschamps, Sociologue de l'innovation, venu animer le débat.

 

« Pour le moment, nous avons une approche empirique de la question. Il n’y a pas d’études démontrant concrètement la corrélation entre pratique sportive et amélioration de la performance de l’entreprise. Cependant, si nous ne le mesurons pas, nous ne pouvons nier qu’il y a un lien. […] C’est même devenu un atout pour les entreprises : celles qui développent le bien-être sont plus attractives […] Beaucoup d’entrepreneurs font déjà des choses pour améliorer la santé de leurs collaborateurs, le sujet est de le valoriser. », répond Catherine d'Aléo, Directrice du développement de la performance sociale Groupe APICIL.

 

Le sport et le bien-être sont étroitement liés. « Dans le domaine du sport, quand on parle de performance ; on parle performance physique mais aussi de la préservation du sportif. », précise le professeur Eric Berton, Doyen de la faculté des sports de Marseille.

 

Les bonnes pratiques existent mais mettent du temps à se diffuser. Promouvoir le bien-être en entreprise n’implique pas forcément d’aménager une salle de sport dans l’entreprise. « De nombreuses entreprises ont pris des mesures simples, comme des partenariats avec des professionnels de santé, l’organisation de sorties sportives avec les salariés. » indique Sandrine Weisz, journaliste spécialiste dans les ressources humaines pour la revue Management, « cependant, dans les cas que nous avons pu observer, le bien-être en entreprise est plus performant s’il est associé à une démarche de volontariat. Rien ne doit être imposé. », précise-t-elle.

 

A l’occasion de cette rencontre, les participants ont également visité les installations scientifiques du Technosport de Luminy. La révolution du sport n’est pas en marche : elle court à toute vitesse !

 

Retrouvez toutes les photos de l'évènement

 

 

Retour