CPME13 : L’assurance chômage : les négociations reprennent

www.cpme-13.fr

L’assurance chômage : les négociations reprennent

En 2016, les partenaires sociaux se sont réunis pour une première séance de négociation sur l’Assurance chômage. Par cette négociation, les partenaires sociaux définissent les règles d’indemnisation des demandeurs d’emploi et les montants des contributions des entreprises comme des salariés. 

 

A défaut d’avoir trouvé une issue il y a 8 mois, les négociations ont rouvert le 15 février. Le nouvel accord peut être encore agréé par le Gouvernement actuel si le dialogue est concluant au terme des quatre rounds prévus les 7, 14, 23 et 28 mars.

 

L'épineuse question des contrats courts

 

C'est le point de crispationqui avait déjà fait capoter les négociations en juin 2016, dans un climat parasité par la loi travail. « C’est une ineptie de dire qu’on va taxer l’emploi alors qu’on a un problème d’emploi, s’agace François Asselin, président de la CPME. Et d’ajouter : « Certains secteurs ne peuvent se passer des contrats courts. C’est le cas de la restauration, qui fonctionne sur le modèle des extras, ou encore des services à la personne. » Les syndicats de salariés demandent unanimement un renchérissement des contrats les plus précaires. Que ce soit par des cotisations dégressives selon la durée de l'emploi, proposées selon différentes modalités par la CFDT, la CFTC et la CGT, ou par un bonus-malus pénalisant les entreprises qui abusent des contrats courts (FO, CFE-CGC). Les propositions CFDT et FO n'impliquent toutefois pas de hausse globale du coût du travail.

Entre 2000 et aujourd'hui, les embauches en CDD de moins d'un mois sont passées de 1,6 à 4,3 millions par trimestre, selon l'Acoss. « Un sujet qui “coûte” entre 9 et 10 milliards d'euros par an, soit la différence entre les allocations versées aux chômeurs en fin de CDD ou de mission d'intérim et les contributions perçues sur ces contrats », rappelle Les Échos, ce mercredi.

 

M. Jean-Michel Pottier, le Vice-président en charge des Affaires Sociales et de la Formation mène les négociations pour le compte de la CPME. A suivre…

Retour Nous contacter